La législation sur la ventilation

Qu'est-ce qui est possible, qu'est-ce qui est permis et qu'est-ce qui est obligatoire ?

La législation sur la ventilation est claire : pour créer une maison saine et économe en énergie, il ne suffit pas de simplement aérer. Pour ce faire, une ventilation continue et de manière contrôlée est nécessaire. Saviez-vous que la qualité de l'air intérieur est en moyenne 10 fois moins bonne que la qualité de l'air extérieur ? La cuisson, la douche, le chauffage, le nettoyage, la transpiration et même la respiration en sont la cause, ainsi que l'utilisation de certains produits tels que de la colle, des matériaux de construction et des détergents. Dans les bâtiments de plus en plus isolés et étanches à l'air, l’air intérieur doit être remplacé continuellement et de manière contrôlée. Mais que dit exactement la loi à ce sujet ?

La Ventilation et la PEB

La législation sur la ventilation fait partie d’un ensemble de mesures plus large concernant la PEB (performance énergétique des bâtiments), qui vise à éviter autant que possible le gaspillage d'énergie. Concrètement, la PEB stipule que chaque logement doit être équipé d'un système de ventilation capable d’amener et d'évacuer 3,6 m³ d'air par heure et par mètre carré de surface au sol. Chaque utilisateur choisit lui-même son système, qui ne doit pas nécessairement être mécanique, bien qu'un tel système soit fortement recommandé pour ses nombreux avantages. En d'autres termes, vous avez le choix entre un système de ventilation A (apport et évacuation naturels), un système B (apport d’air mécanique et évacuation naturelle), un système C (apport naturel et évacuation mécanique) ou un système D (apport et évacuation mécaniques). Dans la pratique, on n’utilise quasiment plus les deux premiers systèmes de ventilation.

Les exigences lors d’une rénovation et d’une construction neuve

Pour les nouveaux bâtiments, les extensions et les rénovations énergétiques majeures, un système de ventilation complet doit être prévu : les pièces sèches, telles que la salle de séjour, les chambres à coucher, etc., doivent au moins être pourvues d’une ventilation de fenêtre pour l'apport en air frais, à l’aide d’un aérateur de fenêtre, d’une grille d’aération dans le mur extérieur ou d'une ouverture d'alimentation pour une ventilation mécanique. Les pièces intermédiaires telles que le hall doivent être équipées de grilles dans les portes intérieures ou dans les murs intérieurs, ou il doit y avoir un espace d'au moins 1 centimètre en dessous des portes intérieures. Les pièces humides, telles que la salle de bains, le débarras, la cuisine, la buanderie, etc. doivent, à leur tour, être munies d’un canal d’évacuation relié à la ventilation mécanique.

Si vous entreprenez un projet de rénovation, vous devrez uniquement installer ou faire installer un minimum d’entrées et de sorties d’air dans toutes les pièces sèches où des fenêtres sont remplacées ou ajoutées.

Une ventilation professionnelle

Si vous voulez être en conformité avec la législation sur la ventilation, il va falloir tenir compte de plusieurs facteurs. Il est donc fortement recommandé de faire appel à un installateur professionnel, d'autant plus que puisque vous êtes soumis à déclaration depuis 2016, vous devez faire établir un projet préliminaire de ventilation ainsi qu’un rapport de performance de ventilation. En faisant appel à un professionnel, vous pouvez être certains que votre système de ventilation répondra à toutes les normes de ventilation et pour les bâtiments situés sur le territoire flamand, vous éviterez ainsi les amendes de la VEA (Agence flamande de l'énergie). Mais surtout : vous optimisez significativement votre qualité de vie grâce à un climat intérieur plus sain. Et jusqu'à nouvel ordre, cette motivation-là est encore toujours la plus importante !

Pourquoi ventiler?

Demande de brochure

Je souhaite recevoir la brochure
Je suis:

Intéressé par:


Je souhaite être contacté par un distributeur de Renson:

 
En cochant cette case, vous confirmez accepter notre politique sur la protection de la vie privée.